Sydney: hiver 2018

Dans ce sujet, vous pouvez écrire sur un compte-rendu de votre dernière plongée ou voyage plongée...
jllb78
membre
membre
Messages : 105
Enregistré le : 18 oct. 2016, 16:04
Marque et modèle d'appareil : Sony Alpha 55

Re: Sydney: hiver 2018

Message non lupar jllb78 » 08 janv. 2019, 19:54

La 16 et surtout la 17, pour une fois qu'un plongeur n'éclaire pas dans le vide.. très belle compo en tout cas.
Question par rapport au recycleur, crois tu que la 16 était faisable en circuit ouvert ? les bulles n'aurais pas fais fuir les Limes ?

Deep Bubble
fidèle
fidèle
Messages : 728
Enregistré le : 13 janv. 2009, 12:59
Marque et modèle d'appareil : 5D MK 4
Localisation : Singapour

Re: Sydney: hiver 2018

Message non lupar Deep Bubble » 16 janv. 2019, 05:51

Extra ces images sans bulle d'Australie !
Un vrai rêve que de pouvoir vivre ce genre de spot à travers les saisons !
Vous avez des Weedy dragons ?

Comme Jilb78, j'aimerais bien ton retour sur les avantages du recycleur : avantage réel ?
Quand il y a vraiment du poissons, J’ai pas forcement l’impression que ce sont les bulles qui gênent.

Sur la 9 et 14, les silhouettes dans cette eau chargée me gênent un peu car attire l’attention mais pas assez clean pour faire une compo ou mettre en valeur le sujet.


La série est extra !
Encore !!!
Giancarlo
Canon 5D MK4 - Caisson Seacam - 2 x Seaflash 150 D
http://www.flickr.com/photos/deep_bubble/

Avatar du membre
Thierry
administrateur
administrateur
Messages : 16915
Enregistré le : 08 sept. 2007, 18:00
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7000
Localisation : Alsace (dans le Sud)
Contact :

Re: Sydney: hiver 2018

Message non lupar Thierry » 16 janv. 2019, 14:30

Deep Bubble a écrit :Comme Jilb78, j'aimerais bien ton retour sur les avantages du recycleur : avantage réel ?
Quand il y a vraiment du poissons, J’ai pas forcement l’impression que ce sont les bulles qui gênent
les bulles et le bruit !
Le nouveau rayon d’action :wink:
Thierry
http://thierry-rolland.fr

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 568
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Sydney: hiver 2018

Message non lupar Nicool » 17 janv. 2019, 07:30

Désolé pour mes réponses tardives, le retour de vacances est rude professionellement, j’espere pouvoir completer ce CR bientôt!

jllb78 a écrit :La 16 et surtout la 17, pour une fois qu'un plongeur n'éclaire pas dans le vide.. très belle compo en tout cas.
Question par rapport au recycleur, crois tu que la 16 était faisable en circuit ouvert ? les bulles n'aurais pas fais fuir les Limes ?

Deep Bubble a écrit :Extra ces images sans bulle d'Australie !
Un vrai rêve que de pouvoir vivre ce genre de spot à travers les saisons !
Vous avez des Weedy dragons ?

Comme Jilb78, j'aimerais bien ton retour sur les avantages du recycleur : avantage réel ?
Quand il y a vraiment du poissons, J’ai pas forcement l’impression que ce sont les bulles qui gênent.

Sur la 9 et 14, les silhouettes dans cette eau chargée me gênent un peu car attire l’attention mais pas assez clean pour faire une compo ou mettre en valeur le sujet.


La série est extra !
Encore !!!



Merci a vous deux!
Je confirme que, sans recycleur, je n’aurais probablement pas pu approcher les limes aussi près (photo prise au fisheye). Ces poissons ne sont pas rares a Clifton, mais ils savent garder leur distance (contrairement a un frogfish, rascasse, ou autre poisson camouflé).

Pour te repondre Deep Bubble, je suis un grand convaincu des avantages du recycleur, que je pratique pour la photo depuis 2011.
Beaucoup associent recycleur et profondeur, moins de palliers pour les plongees profondes, etc.
J’ai profité de cet aspect quand je vivais à Antibes, souvent vers 40 mètres.
Depuis que je suis à Sydney, je compte sur les doigts d’une main les plongées avec déco (beaucoup de sites top entre 5 et 25 metres), mais néanmoins le recycleur m’apporte toujours des avantages considérables:
-l’autonomie en duree et donc en distance: nos plongees hebdomadaires durent jusqu’a 3h30, plus de 2km de distance parcourue => je detaillerai des que j’aurai le temps de finir ce CR
-la no-déco etendue: presque 3h a 20 mètres sans entrer en déco
-le poids: un ami m’a accompagné pour une plongée longue: avec ses 4 blocs sidemount il portait, au minimum, 20kg de plus que moi, et c’est lui qui a limité notre temps de plongee (voir mon CR dur Bass Point)
-la discretion, pour approcher certaines bestioles (je pense que la bull ray me serait rentrée dedans, meme en circuit ouvert). A l’inverse j’ai découvert 3 mérous résidents sur mon site de plongee favoris à Antibes, dont je ne soupçonnais pas l’existence avant de m’immerger sans bulles
-la discretion pour moi: un vrai plus d’etre vraiment dans le monde du silence, tu te rends compte que le bruit des bulles est oppressant

Enfin, pour voir ce que peut apporter le recycleur dans des vacances photo en mer chaude, tu peux jeter un oeil a mon CR sur Bali en 2015, je me suis largement épanché sur le sujet :D

Oui nous avons des « weedies », tu peux regarder mon CR de l’été dernier si je ne m’abuse, j’en avais quelques photos.
Les « leafies » c’est Australie du Sud et Victoria.

A+
Nicolas



Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Avatar du membre
gcocs
fidèle
fidèle
Messages : 887
Enregistré le : 07 mars 2013, 20:15
Marque et modèle d'appareil : Canon S120
Localisation : Liège (Belgique)

Re: Sydney: hiver 2018

Message non lupar gcocs » 17 janv. 2019, 08:06

Bonjour à Tous,

J'ai une petite expérience en recycleur : un Draeger Ray utilisé entre 2004 et 2007. Je l'avais acheté pour des raisons de discrétion envers la faune s-m. Je l'ai revendu parce mes binômes étaient en ouvert et que la plupart des mes plongées étaient sur des sites fréquentés par d'autres plongeurs en circuit ouvert.
La discrétion implique peu de monde et que ces quelques happy few soient tous en recycleur.

Sur des machines plus performantes (le Ray tient beaucoup du jouet), l'autonomie et le gain de paliers peuvent être un sérieux avantage. Tout dépend des plongées effectuées.

Pour l'approche de la faune, réfléchir à son propre comportement peut amener des gains significatifs. Être détendu, respirer calmement, ne pas fixer trop longtemps du regard donnent des résultats souvent étonnants. Reste le problème de l'objectif du caisson photo : dès qu'on le brandit, beaucoup d'animaux décampent !

En espérant ne pas avoir pollué ce super-post : magnifiques images et beau compte-rendu. Merci beaucoup.
Jean-Pierre Corolla

Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
Le Petit Prince - Antoine de Saint-Exupéry


Retourner vers « Compte-rendu de plongée, de voyage »