Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Dans ce sujet, on aborde l'image subaquatiques sous tous les angles, présentations de clichés et analyse...
Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar Nicool » 06 mars 2019, 00:28

Bonjour a tous,

J’ai besoin de vos lumieres car j’aimerais comprendre comment proceder pour assembler plusieurs photos sous-marines.
En effet, en regardant les resultats d’UPY2019 et UPY2018, j’ai vu plusieurs images utilisant ce procede (surtout en categorie epaves).

Sur certaines images, je vois bien que la photo presentee aurait été infaisable avec une seule prise de vue, exemple celles de Tobias Friedrich :
http://underwaterphotographeroftheyear.com/winners/2018-winning-images/award-winners/upoty/
http://underwaterphotographeroftheyear.com/winners/2019-winners/wrecks/2/
J’adore la 1ere. Sur la 2eme je ne sais pas trop, j’ai mis longtemps a « comprendre » ce que je voyais en l’observant.

Sur d’autres images, je ne l’aurais pas soupçonné l’assemblage de plusieurs images. Dans un sens c’est peut etre une preuve d’un grand talent, mais dans l’autre, je me demande si ces images n’auraient pas été faisables avec une seule prise de vue. Je cite là les photos de Pekka Tuuri (autant avec l’avion il y aurait peut etre eu un probleme de visi, autant les autres je ne vois pas):
http://underwaterphotographeroftheyear.com/winners/2018-winning-images/wrecks/5/
http://underwaterphotographeroftheyear.com/winners/2018-winning-images/wrecks/4/
http://underwaterphotographeroftheyear.com/winners/2018-winning-images/wrecks/6/

Mes questions :
-Comment font-ils ?
-Est-ce qu’il suffit de se placer quelque part, et de prendre plusieurs photos avec les memes parametres d’expo en tournant sur soi-meme, puis on assemble tout ca dans Lightroom ? C’est comme ca que je fais en terrestre (voire mon iphone le fait tout seul tres bien).
-Ou faut-il se placer a differents endroits (maximisant ainsi la visi), mais dans ce cas comment faire l’assemblage des images ? J’imagine qu’il n’y a pas de logiciel qui fasse ca automatiquement (deformation des perspectives et de la nettete due a la visi), ca devient de la retouche avancee, 100% manuelle sous photoshop ?

J’aimerais vraiment bien comprendre comment se font ce genre d’images, et j’imagine que je ne suis pas le seul interesse sur le ptit forum.

A+
Nicolas

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2330
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar marcopolo » 06 mars 2019, 07:56

Excellente question, je me pose la même... :lol:
Nicolas Barraqué a été le premier en France, je crois, à en faire sur des épaves...c'était un peu devenu sa spécialité, avant qu'il se lance dans l'édition et que le flambeau soit repris par Ballesta et ses coralligènes méditerranéens et surtout son fameux iceberg. Nicolas a fait une soirée formation là dessus, je ne pouvais pas y aller, les organisateurs m'avaient demandé si j'étais intéressé par une formation en ligne, j'avais dit oui, on en est resté là...faudrait que je retrouve ces messages...

Avatar du membre
LeDiodon
membre
membre
Messages : 140
Enregistré le : 18 mars 2011, 16:43
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7000
Localisation : Bruxelles

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar LeDiodon » 06 mars 2019, 14:47

Claude (a.k.a. aquatilia) avait fait et expliqué ( http://wetpixel.com/articles/claude-ruf ... s-panorama ) un montage avec l'épave du rubis, http://blog.aquatilia.com/?page_id=24 80 photos prises, 30 photos assemblées, 180Mp, 100H de travail http://www.aquatilia.com/Rubis/

posté ici même http://www.forum-photosub.fr/forum/view ... 084#p11084

Il faut autre chose que LR, car les réglages de distortion, luminosité, alignement, etc ... demande pas mal de travail. Autopanogiga et autre par example.

quand c'est en lumière naturelle, avec une balance des blancs, ouverture et exposition fixe on y arrive +/- bien ...

J'ai essayé et je n'ai jamais réussi à obtenir un résultat qui me plaise, ayant maintenant un machine plus puissante et des logiciels meilleurs je vais peut être reprendre l'idée.

par contre l'ami Tobias avec des éclairages d'appoint (flash et autres) a fait un travail merveilleux qui a du lui prendre plus qu'un soir

Avatar du membre
dboileau
membre
membre
Messages : 180
Enregistré le : 04 juil. 2013, 10:01
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7000

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar dboileau » 29 avr. 2019, 11:48

Je pratique l'assemblage d'images en photographie terrestre.
Je conseille les logiciels Hugin (freeware) et/ou Ptgui (payant). Ptgui est plus facile d'approche mais payant.
Ils exploitent tous les deux la bibliothèque gratuite panotools (très ardu à employer sans les interfaces) et ont tous les deux la même logique

Le principe est de donner des points remarquables entre les 2 images (ou plus). Sur base de ces points, le logiciel est capable d'évaluer l'angle de champ des images originales, leur distorsion, et leur positionnement selon les 3 angles (gauche/droite, haut/bas et rotation autour de l'axe de l'image). Le logiciel reprojette les photos sur une sphère virtuelle, et reprend une "photo virtuelle".

On peut "choisir l'objectif" (l'angle de champ en pratique) de la photo virtuelle mais en pratique si les angles deviennent importants (>120°) ça ne donne rien avec un objectif "classique" (rectilinéaire) et il faut faire une photo virtuelle avec un objectif fisheye (ou à projection cylindrique ou autre)

En pratique lors de la prise de vue il faut essayer de faire la rotation autour de la pupille d'entrée de l'objectif - en première approx tourner autour du centre de l'objectif et non autour du photographe. Plus l'erreur sur le centre de rotation est importante (elle est quasi inévitable) plus les sujets PROCHES ne seront pas bien assemblés par le logicels. Donc éviter les sujets proches (et surtout éviter de choisir les points remarquables cités plus hauts sur des sujets proches, choisissez plutot des sujets à l'infini)

Je conseille de s'entrainer un peu (...voire beaucoup) avec des photos terrestres. Très simple à faire... la moindre maison en face de vous avec un 50 mm en 2 photos verticales vous donnera un bon terrain d'entrainement théorique...

Ces logiciels permettent également, en photo terrestre, de remplacer un objectif à décentrement (pour redresser les perspectives en photo d'architecture)

leopold anasthase
fidèle
fidèle
Messages : 992
Enregistré le : 12 janv. 2014, 14:35
Marque et modèle d'appareil : Canon G7X
Localisation : Ici

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar leopold anasthase » 29 avr. 2019, 13:17

Bonjour,

Laurent Ballesta l'a fait pour une photo d'iceberg et il explique (un peu) comment faire dans la vidéo. J'ai un tout petit peu joué à ça avec des photos terrestres, avec un logiciel fourni par Canon, Photostich. Comme l'écrit dboileau, c'est pas simple. Avec deux scans à assembler en un seul, ça va. Avec deux photos d'une maison, ça se complique. Alors, avec plusieurs photos subaquatiques, où il va être difficile de se placer comme on veut, éclairer comme on veut, ça me semble très ardu.

Comme l'a dit dboileau, dans l'ancien temps, on utilisait des objectifs à bascule et décentrement pour faire ce type de photos en architecture. Ces objectifs étaient très chers et pas si simples à utiliser, mais on pouvait parfois les louer.

L'autre solution envisageable, c'est le lightpainting. Et ça aussi c'est pas simple...
Non mais à l'eau quoi

Avatar du membre
Will
animateur (thèmes)
animateur (thèmes)
Messages : 5359
Enregistré le : 05 févr. 2008, 22:26
Marque et modèle d'appareil : nikon
Localisation : Toulon
Contact :

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar Will » 09 juin 2019, 15:48

Un ancien membre du forum Merlinos ( bluesun.fr) utilisait quicktime VR y a des pano 360 sur son ancien site
Will
_______________________

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2330
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar marcopolo » 10 juin 2019, 10:38

leopold anasthase a écrit :Bonjour,

Laurent Ballesta l'a fait pour une photo d'iceberg et il explique (un peu) comment faire dans la vidéo. .

tu as le lien Leopold pour la vidéo?
Merci Boileau pour les conseils, j'ai trouvé Hugin assez facile à utiliser...mais maintenant on va rentrer dans le dur... :)

leopold anasthase
fidèle
fidèle
Messages : 992
Enregistré le : 12 janv. 2014, 14:35
Marque et modèle d'appareil : Canon G7X
Localisation : Ici

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar leopold anasthase » 10 juin 2019, 13:19

Il y a des explications ici.
Non mais à l'eau quoi

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar Nicool » 05 juil. 2019, 14:57

dboileau a écrit :Je pratique l'assemblage d'images en photographie terrestre.
Je conseille les logiciels Hugin (freeware) et/ou Ptgui (payant). Ptgui est plus facile d'approche mais payant.
Ils exploitent tous les deux la bibliothèque gratuite panotools (très ardu à employer sans les interfaces) et ont tous les deux la même logique

Le principe est de donner des points remarquables entre les 2 images (ou plus). Sur base de ces points, le logiciel est capable d'évaluer l'angle de champ des images originales, leur distorsion, et leur positionnement selon les 3 angles (gauche/droite, haut/bas et rotation autour de l'axe de l'image). Le logiciel reprojette les photos sur une sphère virtuelle, et reprend une "photo virtuelle".

On peut "choisir l'objectif" (l'angle de champ en pratique) de la photo virtuelle mais en pratique si les angles deviennent importants (>120°) ça ne donne rien avec un objectif "classique" (rectilinéaire) et il faut faire une photo virtuelle avec un objectif fisheye (ou à projection cylindrique ou autre)

En pratique lors de la prise de vue il faut essayer de faire la rotation autour de la pupille d'entrée de l'objectif - en première approx tourner autour du centre de l'objectif et non autour du photographe. Plus l'erreur sur le centre de rotation est importante (elle est quasi inévitable) plus les sujets PROCHES ne seront pas bien assemblés par le logicels. Donc éviter les sujets proches (et surtout éviter de choisir les points remarquables cités plus hauts sur des sujets proches, choisissez plutot des sujets à l'infini)

Je conseille de s'entrainer un peu (...voire beaucoup) avec des photos terrestres. Très simple à faire... la moindre maison en face de vous avec un 50 mm en 2 photos verticales vous donnera un bon terrain d'entrainement théorique...

Ces logiciels permettent également, en photo terrestre, de remplacer un objectif à décentrement (pour redresser les perspectives en photo d'architecture)

Mille mercis dboileau pour ces explications instructives
Si je comprends bien, tu recommandes de tourner sur place (autour de l’objectif). C est comme ca que j’envisagerais un pano terrestre.
En sous marin, j aurais aimé me deplacer et ainsi « recuperer de la visibilite », mais j’imagine que dans ce cas les logiciels que tu as cité ne fonctionneront pas, et il faudra faire l’assemblage completement a la main sous photoshop?


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Avatar du membre
Will
animateur (thèmes)
animateur (thèmes)
Messages : 5359
Enregistré le : 05 févr. 2008, 22:26
Marque et modèle d'appareil : nikon
Localisation : Toulon
Contact :

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar Will » 05 juil. 2019, 17:06

Si tu veux un truc "parfait" il faut tourner au niveau du point nodale de ton objectif qui peut etre l'avant de la lentille frontal ou a l'intérieur de l'objectif et sous l'eau ce point va change à cause du dôme et l'image virtuelle qu'il crée
Will
_______________________

Avatar du membre
FrancoisC
animateur (lettre d'infos)
animateur (lettre d'infos)
Messages : 1838
Enregistré le : 04 nov. 2009, 10:00
Marque et modèle d'appareil : Olympus E-M1 mkII
Localisation : Brunstatt (68, Alsace)
Contact :

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar FrancoisC » 05 juil. 2019, 23:16

et l'idée de faire un "travelling" plutôt que de tourner autour d'un point est-elle envisageable ?

sous l'eau ça peut être fait relativement simplement, en palmant en ligne droite et en prenant des photos régulièrement latéralement.
(écrit comme ça ça parait tout simple, sous l'eau sûrement moins....)

Il me semble que la fameuse image du Rubis de Claude soit plus proche de cette méthode que de tourner autour d'un axe.

Avatar du membre
dboileau
membre
membre
Messages : 180
Enregistré le : 04 juil. 2013, 10:01
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7000

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar dboileau » 09 juil. 2019, 10:05

Faire un travelling est effectivement indispensable pour photographier un sujet comme une épave longue. Mais ici les logiciels cités (ni aucun autre) ne seront d'aucun secours car il n'existe pas d'assemblage géométriquement exact d'une série de photos faites en travelling. Si vous photographiez un sujet parfaitement plan (ou uniquement à l'infini, mais ce n'est pas vraiment le cas d'une photo-travelling d'une épave) l'assemblage serait possible mais c'est le seul cas où c'est possible.

Mais comme sur un sujet comme une épave il y a des morceaux de l'épave qui sont à des distances différentes, il y aura forcément des problèmes de parallaxe à l'assemblage. Pour assembler ça il faudra travailler avec photoshop et "tricher" en effaçant manuellement tel détail... Bien sûr c'est possible mais c'est un travail fastidieux.

La photos du Rubis (que j'ai déjà vue) est assez remarquable et a du nécessiter beaucoup d'heures de travail en retouche photoshop...

Pour revenir aux assemblages par rotation, je vais peut-être me lancer en novembre sur un assemblage du grand puits du Ressel... L'avantage c'est que c'est effectivement un espace plus ou moins cylindrique, et que la rotation se prêtera bien au sujet. La difficulté ici ce sera l'homogénéité de l'éclairage... Au flash dès que la distance flash-sujet varie un peu l'exposition varie... J'ai des idées avec 3 ou 4 flashes, dont un qui flotte un mètre (ou 1m50) au-dessus de l'appareil et l'autre pendu à un mètre en-dessous par un fil, mais je dois encore concrétiser ça...

Avatar du membre
dboileau
membre
membre
Messages : 180
Enregistré le : 04 juil. 2013, 10:01
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7000

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar dboileau » 09 juil. 2019, 10:11

Will a écrit :Si tu veux un truc "parfait" il faut tourner au niveau du point nodale de ton objectif qui peut etre l'avant de la lentille frontal ou a l'intérieur de l'objectif et sous l'eau ce point va change à cause du dôme et l'image virtuelle qu'il crée


Hors de l'eau ce n'est déjà pas évident de tourner exactement autour du point nodal (j'ai eu une tête pano à une époque, mais même avec ça ce n'est pas toujours simple). Dans l'eau ce sera encore pire de le déterminer et de tourner autour.

Je recommande donc de travailler de façon approximative (tourner autour du centre de l'objectif, par exemple - ce sera déjà beaucoup mieux que de tourner autour du corps du photographe-plongeur) et d'éviter les sujets pour lesquels le respect du point nodal est important (les sujets proches de l'objectif)

De même pour un assemblage de photos en travelling ce seront les sujets proches qui feront le cauchemar des soirées photoshop... ne pas hésiter à carrément gommer ces détails proches à l'assemblage...

Avatar du membre
Nicool
fidèle
fidèle
Messages : 600
Enregistré le : 09 déc. 2010, 13:36
Marque et modèle d'appareil : Nikon D500
Localisation : Sydney
Contact :

Re: Assemblage de plusieurs photos sous-marines – comment font-ils?

Message non lupar Nicool » 10 juil. 2019, 15:11

dboileau a écrit :Faire un travelling est effectivement indispensable pour photographier un sujet comme une épave longue. Mais ici les logiciels cités (ni aucun autre) ne seront d'aucun secours car il n'existe pas d'assemblage géométriquement exact d'une série de photos faites en travelling. Si vous photographiez un sujet parfaitement plan (ou uniquement à l'infini, mais ce n'est pas vraiment le cas d'une photo-travelling d'une épave) l'assemblage serait possible mais c'est le seul cas où c'est possible.

Mais comme sur un sujet comme une épave il y a des morceaux de l'épave qui sont à des distances différentes, il y aura forcément des problèmes de parallaxe à l'assemblage. Pour assembler ça il faudra travailler avec photoshop et "tricher" en effaçant manuellement tel détail... Bien sûr c'est possible mais c'est un travail fastidieux.

La photos du Rubis (que j'ai déjà vue) est assez remarquable et a du nécessiter beaucoup d'heures de travail en retouche photoshop...

Pour revenir aux assemblages par rotation, je vais peut-être me lancer en novembre sur un assemblage du grand puits du Ressel... L'avantage c'est que c'est effectivement un espace plus ou moins cylindrique, et que la rotation se prêtera bien au sujet. La difficulté ici ce sera l'homogénéité de l'éclairage... Au flash dès que la distance flash-sujet varie un peu l'exposition varie... J'ai des idées avec 3 ou 4 flashes, dont un qui flotte un mètre (ou 1m50) au-dessus de l'appareil et l'autre pendu à un mètre en-dessous par un fil, mais je dois encore concrétiser ça...

Super instructif, je suis impatient de voir ce que tu feras au Ressel


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk


Retourner vers « L'image subaquatique »