CEPHALOPOLIS « Ce que c'est qu'être une pieuvre... »

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2449
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

CEPHALOPOLIS « Ce que c'est qu'être une pieuvre... »

Message non lu par marcopolo »

A quoi peut ressembler l'expérience subjective d'un poulpe ?

Nous avons exploré dans Humuhumunukunukuapua'a (1) et (2) l'umwelt des poissons, c'est à dire ce qu'ils ressentent, leur univers sensoriel, nous allons maintenant faire la même chose avec les pieuvres.
Un poulpe commun possède 500 millions de neurones. C'est beaucoup. Beaucoup moins que nous, mais autant qu'un chien par exemple et sans équivalent, en tout cas, parmi les invertébrés.
Les poulpes sont limités par leur vie très courte (un an ou deux, comme les seiches ; quatre ans pour le poulpe géant du Pacifique).
Il y a 2 fois plus de neurones dans les bras que dans le cerveau central. Les bras touchent, sentent et goûtent. En gros, il y a un contrôle centralisé du mouvement global du bras (par la vue) et un réglage précis du mouvement par le bras lui-même.
Les poulpes ne sont pas très sociables et il semblerait que ce soit la chasse et la fuite des prédateurs qui aient fait émerger chez eux une certaine intelligence ou bien la nécessité de coordonner un corps complexe à plusieurs bras. Le poulpe serait l'illustration d'un mouvement théorique en psychologie intitulé la « cognition incarnée » (« embodiment ») : c'est le corps lui-même, plutôt que notre cerveau, qui serait responsable d'une partie de notre intelligence...

la suite ici :
https://wp.me/p4UvKl-aQ



Avatar du membre
Christian
fan
fan
Messages : 1300
Enregistré le : 09 sept. 2007, 11:17
Marque et modèle d'appareil : Nikon D7200 Sony RX100
Localisation : Phuket

Re: CEPHALOPOLIS « Ce que c'est qu'être une pieuvre... »

Message non lu par Christian »

En fin de compte le poulpe ne crie pas ....
Mieux vaut vivre ses rêves que rêver sa vie



Avatar du membre
Loulou
animateur (environnement)
animateur (environnement)
Messages : 5219
Enregistré le : 25 févr. 2009, 09:46
Marque et modèle d'appareil : Canon 7D
Localisation : orleans

Re: CEPHALOPOLIS « Ce que c'est qu'être une pieuvre... »

Message non lu par Loulou »

j'ai toujours été surpris par ces espèces qui atteignent la maturité sexuelle, se reproduisent et meurent ensuite, poulpes, saumons...
jean-philippe



Avatar du membre
Gembou
animateur (portail)
animateur (portail)
Messages : 5265
Enregistré le : 08 oct. 2008, 19:31
Marque et modèle d'appareil : Nikon D 7200 et D7100
Localisation : Pontoise

Re: CEPHALOPOLIS « Ce que c'est qu'être une pieuvre... »

Message non lu par Gembou »

Voilà encore une histoire inintéressante.
Le monde ne mourra pas par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
_________________



Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2449
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Re: CEPHALOPOLIS « Ce que c'est qu'être une pieuvre... »

Message non lu par marcopolo »

Gembou a écrit :Voilà encore une histoire inintéressante.
Merci Jean, c'est gentil :lol:



Avatar du membre
Gembou
animateur (portail)
animateur (portail)
Messages : 5265
Enregistré le : 08 oct. 2008, 19:31
Marque et modèle d'appareil : Nikon D 7200 et D7100
Localisation : Pontoise

Re: CEPHALOPOLIS « Ce que c'est qu'être une pieuvre... »

Message non lu par Gembou »

Merde je n'ai pas relu avant d'envoyer (saloperie de correcteur automatique)
Le monde ne mourra pas par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
_________________



Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Messages : 2449
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Re: CEPHALOPOLIS « Ce que c'est qu'être une pieuvre... »

Message non lu par marcopolo »

non, non, ça s'appelle un lapsus... :lol2: mais bon, je m'en remettrai...



Répondre

Retourner vers « Histoires d'eau »