Récifs coralliens et réchauffement climatique : un espoir? ?

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Réactions : 86
Messages : 3171
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

Récifs coralliens et réchauffement climatique : un espoir? ?

Message non lu par marcopolo »

Décrire la dégradation de l'environnement, donner des mauvaises nouvelles, me lasse et plombe mon moral, je vais le faire le moins souvent possible.
J'ai fait ici le recensement des articles décrivant les atteintes à la Grande Barrière de Corail australienne :
viewtopic.php?f=54&t=14389
Je n'y reviendrai pas.
Juste une précision sur le mécanisme du blanchissement : sous l'effet d'un stress, par exemple lorsque la température de l'eau augmente pendant 2 à 3 semaines au dessus de 31°C les coraux expulsent leurs zooxanthelles symbiotiques et blanchissent. Ils peuvent alors survivre 15j à 3 semaines en se nourrissant de plancton. Si le réchauffement s'arrête avant ce délai ils récupèrent et leur mortalité sera mineure sinon ils meurent rapidement.
Si on étudie l'impact du blanchissement de masse de 1998 on constate que la plus grande récupération a été observée dans les endroits les plus touchés : si elle n'est pas perturbée la couverture corallienne de certains récifs peut se rétablir en une décennie.
Après 2010 presque toutes les régions présentent un déclin de la couverture de coraux durs et une augmentation de la couverture d'algues sauf le sud de l'Asie (les 30% des récifs mondiaux du « Triangle de Corail ») et l'océan Indien occidental : diminution des algues, augmentation du corail.
Les coraux branchus résistent moins bien au contraire des espèces massives comme les porites qui forment des boules.
On commence à observer chez certains coraux une capacité d'acclimatation. Dans les zones naturellement plus chaudes ou peu profondes des lagons fermés (Fidji/Palaos) la plupart des espèces de coraux persistent alors que les mêmes espèces blanchissent dans des habitats moins chauds.
En dehors de la lutte globale contre le réchauffement climatique il ne faut pas oublier la gestion et l'aménagement du littoral (eaux usées, agriculture, déforestation...).
La création d'un « super corail 2.0 » résistant à la chaleur laisse sceptique.

« La dégradation des coraux affecte la biodiversité » Serge Planes. Sciences et Avenir. L'Océan. Aout 2023.
1
1 Image


Avatar du membre
zebulon
accro
accro
Réactions : 34
Messages : 2247
Enregistré le : 16 janv. 2014, 14:02
Marque et modèle d'appareil : Nikon Z50 /Olympus TG-6
Localisation : Strasbourg
Contact :

Récifs coralliens et réchauffement climatique : un espoir? ?

Message non lu par zebulon »

Merci du partage toujours super intérèssant :feu: :feu:
0
Visitez mes albums sur Flickr : https://www.flickr.com/photos/lionelhoude/albums/


Olivier_V
fidèle
fidèle
Réactions : 41
Messages : 710
Enregistré le : 29 déc. 2018, 11:39
Marque et modèle d'appareil : TG6
Localisation : Metz

Récifs coralliens et réchauffement climatique : un espoir? ?

Message non lu par Olivier_V »

Bonjour,

La sélection "naturelle" (causée par la modification de l'environnement elle même causée probablement par l'homme) va faire son travail et l'espace laissé vide par les espèces qui n'ont pas survécu sera rapidement (à l'échelle du temps terrestre et pas forcément le nôtre) occupé par d'autres qui ont résisté.
La théorie de Darwin est tout simplement toujours d'actualité.

Autre exemple : en quelques décennies la proportion d'éléphantes nées sans défenses est passée de quelques pourcents à plus de 30 %. Logique puisque celles sans défenses ont davantage survécu (car non massacrées) et se sont reproduites.
Les chercheurs ont été surpris que cela se fasse aussi vite.

Ainsi des/les coraux les plus résistants seront sélectionnées et occuperont l'espace.
A quelle échelle de temps ? Difficile à dire par contre.
0


Répondre

Retourner vers « Histoires d'eau »