"L'effet grand prédateur"

Avatar du membre
marcopolo
animateur (édito)
animateur (édito)
Réactions : 80
Messages : 3157
Enregistré le : 15 sept. 2014, 14:37
Marque et modèle d'appareil : EM1 mark2/G7X
Localisation : Léman
Contact :

"L'effet grand prédateur"

Message non lu par marcopolo »

On a tous vu un documentaire sur le retour spectaculaire et iconique du loup dans le Parc du Yellowstone. Ce retour a entraîné une augmentation du couvert végétal et une stabilisation des berges. Le loup mange le wapiti qui broute pousses et racines.
Il manquait à cette belle histoire des expériences contrôlées pour démontrer cet effet de cascade. C'est chose faite, grâce à la loutre de mer.
Le crabe rayé joue ici le rôle du wapiti. Plus petit mammifère marin, la loutre de mer a longtemps peuplé toutes les zones côtières américaines jusqu'à ce qu'elle soit décimée par l'industrie de la fourrure à partir du XVIIIe siècle.
La loutre de mer a 150 000 poils par centimètre carré ; 150 000!, il faut le voir pour le croire, ou plutôt il faut les compter pour le croire ; ça maintient une couche d'air sur la peau et isole l'animal, le protège de l'eau glaciale. C'est précisément à cause de ce miracle de la nature qu'elle a été chassée jusqu'à la frontière de l'extinction.
Un petit groupe survivait en Californie, du côté de Big Sur. Grâce à leur protection, les loutres sont revenues dans l'estuaire d'Elkhorn Slough ; à la fin des années 2000 elles étaient plus d'une centaine. Un parfait modèle expérimental pour ce qui nous intéresse.
La loutre ingère 20% de son poids chaque jour, et elle adore le crabe rayé Pachygrapsus crassipes qui, lui, creuse des terriers et dévore les salicornes qui stabilisent les berges.
L'équipe de l'Université de Duke a mené des analyses temporelles, spatiales et expérimentales. L'érosion des rives décline quand la population de loutres augmente avec une baisse de l'érosion pouvant atteindre 90% dans les zones les plus peuplées par les loutres.
Les chercheurs ont pu fermer certaines criques aux loutres pendant trois ans pour démontrer l'effet. Rare démonstration expérimentale en écologie des mammifères.
Attention, les loutres ne font pas tout, évidemment : elles ne peuvent rien contre l'excès de nitrates et de phosphates, la montée du niveau des mers, le réchauffement...Elles ont néanmoins permis de stabiliser l'écosystème en dépit de toutes ces autres menaces ; et tout ça, gratuitement, alors que la reconstruction des berges aurait coûté des millions de dollars.
A méditer.

loutre.jpg
loutre.jpg (145.77 Kio) Vu 504 fois
7
7 Image


Avatar du membre
zebulon
accro
accro
Réactions : 30
Messages : 2229
Enregistré le : 16 janv. 2014, 14:02
Marque et modèle d'appareil : Nikon Z50 /Olympus TG-6
Localisation : Strasbourg
Contact :

"L'effet grand prédateur"

Message non lu par zebulon »

Top comme chronique merci pour ces infos :feu: :feu:
0
Visitez mes albums sur Flickr : https://www.flickr.com/photos/lionelhoude/albums/


Merron
Réactions : 0
Messages : 1
Enregistré le : 15 févr. 2024, 08:47

"L'effet grand prédateur"

Message non lu par Merron »

Vraiment incroyable, cette histoire des loutres ! Ça montre bien l'effet domino que peut avoir la nature quand on lui laisse faire son travail. C'est dingue de penser à tout ce qu'on peut gagner en protégeant juste une espèce. Merci pour l'info !
0


Avatar du membre
Aries
Nouveau
Nouveau
Réactions : 0
Messages : 96
Enregistré le : 07 févr. 2014, 16:18
Marque et modèle d'appareil : Canon S120
Localisation : Alsace (dans le nord)

"L'effet grand prédateur"

Message non lu par Aries »

Elles protègent également les forets de varech en mangeant les étoiles de mer
0


Répondre

Retourner vers « Histoires d'eau »